La CFTC, en relation avec les représentants des professionnelles de terrain, a travaillé à l’élaboration de documents novateurs, sur sa vision de l’évolution de la profession de sage-femme, faisant valoir avec détermination et exigence :

  • Une déclaration de positionnement, générale et novatrice ;
  • Un document sur la gouvernance sage-femme ;
  • Un document sur la gouvernance des lieux de naissance, concernant l’ensemble des personnels y exerçant.

La CFTC défend la reconnaissance « médicale » des sages-femmes (bac+5) reconnue dans le Code de la Santé Publique, pour des professionnelles exerçant avec compétence et posant « diagnostic et thérapeutique’’.
La CFTC réclame un nouveau statut : « sage-femme Praticien Hospitalier ». Avec ce nouveau statut, un libre choix sera laissé aux sages-femmes en exercice, de choisir entre rester dans la FPH et conventions collectives, ou devenir PH ! La réforme des classifications est une nécessité urgente et incontournable, dans la hiérarchie des salaires. Elle devra aboutir dans la droite ligne du nouveau statut, avec une évolution parallèle, pour l’ensemble des sages-femmes.
Pour la CFTC, défendre la profession de sage-femme, c’est la préserver, la faire reconnaitre enfin à sa juste valeur, la rendre plus cohérente et attractive, tout en y associant l’ensemble des Professionnels des services de la naissance !
Pour assurer un service de qualité, il est important de se mobiliser en développant :

  • Un haut niveau de sécurité dans la prise en charge « mère/enfant » ;
  • Une organisation participative de tous les professionnels concernés, sur les meilleurs choix de  » conditions de travail et de vie au travail » ;
  • Des emplois en quantité et qualité, en rapport avec les besoins des lieux de naissance et de la population concernée.

Avec la CFTC et les professionnelles de terrain, affirmons nos choix, nos exigences pour une révision des textes sur la périnatalité, pour une véritable reconnaissance professionnelle, garante d’une plus grande qualité d’accueil et de soins !
Face trop souvent aux manques de moyens humains et financiers, la CFTC déplore l’accident survenu dernièrement à la maternité de Port-Royal. Elle assure l’ensemble du personnel de son soutien, dans cette situation dramatique pour toutes et tous .