Malgré les manifestations, les actions d’information, de visibilité misent en œuvre par le “Collectif des Sages-femmes”, au nom des Sages-femmes de France, elles sont  aujourd’hui encore, confrontées dans leur exercice professionnel au quotidien, à une non-reconnaissance de leurs responsabilités, à un statut qui ne correspondra jamais à la réalité de leurs fonctions.

C’est pour ces raisons, que les Sages-femmes exigent pour leur profession, de rejoindre le “statut” commun à l’ensemble des professions médicales, et de fait, l’accès au titre de “Praticien Hospitalier”.

Dans l’action depuis de longs mois, l’ensemble de la profession dénonce un manque de volonté politique et d’ambition de la part du gouvernement, pour une profession médicale  incontournable, en matière de prise en charge des mères, des couples et de leurs enfants.

A ce jour, et malgré les travaux engagés, nous ne voyons pas de sortie, concernant cette situation préjudiciable pour tous.

En conséquence, la Fédération CFTC santé Sociaux renouvelle le préavis de grève illimitée, déposé par elle en octobre 2013. Ce renouvellement de préavis prend effet à compter du :

lundi 10 février 2014 à 20h00

Pour télécharger le préavis : pdf

Pour mieux comprendre la nécessité de prolonger ce préavis,
voici le témoignage d’une sage-femme qui se dit écœurée :

“trois mois de grève, beaucoup de fatigue, et toujours autant de rage…
si je me bats c’est pour arrêter d’être médicale devant le tribunal et paramédicale sur ma fiche de paie… si je me bats c’est pour que mes responsabilités, et mes compétences soient reconnues à leur juste valeur…
c’est aussi pour que mes 5 années d’études (qui en nombre d’heures de cours en représente 6, comme les dentistes) soient prises en compte sur ma fiche de paie…
je me bats pour que l’autonomie que j’ai avec mes patientes et du coup la responsabilité que je prends au quotidien par rapport à leur vie, et celles de leurs nouveaux nés, soit reconnue…
je me bats pour avoir le droit de faire ce que je veux de ma vie, de la recherche, de l’enseignement, du libéral ou du public, 35h ou plus…
je me bats pour une meilleure santé publique, pour que toutes les femmes soient suivies correctement pendant leur grossesse, et au niveau gynéco en France aujourd’hui… je me bats contre la pathologie et pour la vie, tous les jours, toutes les nuits…

la grève a commencé et je pensais me battre pour une cause juste et légitime… et je continue à le croire
la grève a commencé et j’ai cru me battre contre le ministère de la santé… contre de la paperasse à modifier, j’ai presque cru que ce serait facile, puisque tellement légitime…

la grève a avancé et j’ai réalisé que je me battais contre plus fort que moi… plus fort que nous…

contre beaucoup trop fort pour nous: notre “bonne sœur attitude” de soignant…24h sur 24…
nous nous battons contre nous même… et notre attitude de bonnes poires en toutes circonstances…
d’ailleurs tout est dit dans le mot… SAGE FEMME…

qui à l’heure actuelle en France accepte de faire une nuit de travail pour 7 euros??? les sages-femmes!
quand les profs manifestent, croyez-vous qu’ils s’inquiètent des élèves qui vont rester seuls chez eux car les parents bossent?
quand les camionneurs manifestent croyez-vous qu’ils se soucient de savoir si en bloquant les rues ils vont mettre en danger des gens???
qui aujourd’hui est payé bac+3 pour faire bac+5? les sages-femmes!
pensez-vous que les écoles de médecins sont gérées par des dentistes??? alors pourquoi celles de sf sont gérées par des médecins?
avez-vous déjà vu un kiné coter des actes pour son pote le pharmacien???? non! mais les sages-femmes cotent pour les médecins et c’est normal!
avez-vous déjà vu un dentiste interdire une évolution demandée par un médecin????non! mais ce sont les syndicats de médecins qui décident en ce moment même pour les sf aux ministère, et c’est normal, personne ne s’en inquiète
avez-vous déjà vu quelqu’un se faire insulter et ne pas riposter??? oui, les sages-femmes… nous sommes le “low cost” et nous mettons en danger les mères et leurs enfants…et aucune réaction de personne…
toutes les professions auraient eu le droit d’option avant nous… mais pour nous c’est pas sur… normal!! on est sage-femme!!!!!

NON MAIS JE REVE
notre sagesse nous tuera… en tous cas elle est en train de tuer notre profession…

aujourd’hui nous avons épuisé le stock de ce qui était faisable dans la gamme du “bonne sœur attitude” de cette grève…
télé, radio, re télé, mails, discussion, négociations avec les médecins, les députés, les cadres, le DRH, fax à l’ARS
manifestation, montée sur paris, banderoles, bracelets, jour de grève…
réunion, réunion, réunion…
chansons pour certaines, blocage de péage pour d’autres, poursuite de Marisol dans tous ses déplacements en France…

alors, je refuse de continuer à être une bonne sœur…
pour cela je vais tout faire pour monter à Paris une dernière fois, crier que pour moi c’est trop TROP TROP… que ce foutage de gueule a duré bien assez longtemps…

NOUS DEVONS NOUS BATTRE NOUS MEME POUR NOTRE PROFESSION

ALORS MONTONS EN MASSE SUR PARIS (ou alors trouvons rapidement un couvent ou nous pourrons exercer notre métier sans nous plaindre!)

ET DURCISSONS LE MOUVEMENT, AVANT QU’IL NE SOIT TROP TARD…sinon bientôt nous ne serons même plus des sages-femmes…
il faut nous faire entendre…

pour que cette grève ne reste pas gravée dans les esprits comme une bonne grosse blague…
sinon bientôt on pourra dire “quelle profession a déjà fait 3mois de grève pour obtenir pire que ce qu’elle avait au départ?” LES SAGES FEMMES!!

BOUGEZ BOUGEONS”