Accueil > Actualités > Santé et Sécurité au travail : Les Risques Psychosociaux

Santé et Sécurité au travail : Les Risques Psychosociaux

28 Avril 2022 : Journée Mondiale de la Santé et la Sécurité au Travail

À l’occasion de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail du 28 avril 2022, la Fédération CFTC Santé Sociaux souhaite faire un gros plan sur les Risques Psychosociaux.

Les salariés et agents de nos différents secteurs d’activité sont fortement exposés à ces risques professionnels et d’autant plus depuis la crise de la Covid-19. En effet, la crise sanitaire, après avoir été une crise psychologique, est justement devenue une crise du travail.

Mais, qu’est-ce que sont exactement les risques psychosociaux (RPS) ?

On parle souvent de risques psychosociaux, mais que recouvre cette notion générique et fourre-tout ?

On caractérise spontanément les risques psychosociaux par les termes suivants : stress, burn-out, mal être, souffrance au travail, harcèlement…

En réalité, ces termes ne sont pas des risques psychosociaux, ce sont des troubles psychosociaux, c’est-à-dire des conséquences sur la santé, causées par des facteurs de risques. Dès lors, l’apparition de ces troubles peut justifier l’intervention d’un spécialiste, médecin du travail, psychologue…

Définition des risques psychosociaux

« Les risques psychosociaux seront définis comme les risques pour la santé mentale, physique et sociale, engendrés par les conditions d’emploi et les facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d’interagir avec le fonctionnement mental. Ce qui fait qu’un risque pour la santé est psychosocial, ce n’est pas sa manifestation, mais son origine ». (Rapport Gollac, 2011).

Ne confondez pas la répercussion sur la santé (physique ou mentale), le trouble psychosocial et le risque psychosocial, engendré par la situation de travail.

L’évaluation des risques psychosociaux nécessite donc d’analyser ces facteurs de risques dans la situation de travail avant même l’apparition des troubles. Ces risques sont le plus souvent engendrés par les conditions de travail (environnement de travail, horaires de travail, etc.), l’organisation du travail ou les relations au travail.

Les causes des risques psychosociaux ?

Leurs causes sont à rechercher en même temps dans les conditions d’emploi, l’organisation du travail et les relations de travail (facteurs de risques psychosociaux).

Les conséquences pour la santé mentale et physique des salariés

Accès réservé aux adhérents ! Connectez-vous maintenant pour accéder à cet partie !

Définition du stress

« Un état de stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face. […]» (ANI du 2 juillet 2008 relatif au Stress au travail). Cela consiste en un décalage entre les objectifs fixés et les moyens qu’a le travailleur à sa disposition pour les atteindre (moyens humains, techniques, financiers, temporels, compétences…).

C’est ce déséquilibre qui peut être générateur de stress et une source potentielle d’atteinte à la santé.

Bon stress ou mauvais stress ?

Ces notions de bon stress et de mauvais stress renvoient à une conception ancienne qui reviendrait à valider le stress au travail.

Aujourd’hui, on utilise les termes de stress aigu et de stress chronique :

  • Le stress aigu n’ayant pas de conséquences nocives sur la santé puisque ponctuel.
  • Le stress chronique s’installe dans le temps et peut, à plus ou moins long terme, provoquer des troubles de la santé physique ou mentale.

Accès réservé aux adhérents ! Connectez-vous maintenant pour accéder à cet partie !

Les conséquences pour l’établissement ?

Au-delà des répercussions sur la Santé des salariés et des agents, les RPS ont également un impact organisationnel et économique, mais également un coût pour la Société en général. Ils se traduisent notamment par :

  • une augmentation de l’absentéisme et du turnover ou taux de rotation ;
  • des difficultés pour remplacer le personnel ou recruter de nouveaux employés ;
  • une augmentation des accidents du travail ;
  • une démotivation, une baisse de créativité ;
  • une dégradation de la productivité, une augmentation des rebuts ou des malfaçons ;
  • une dégradation du climat social, une mauvaise ambiance de travail ;
  • des atteintes à l’image de l’entreprise.

Quelles sont les obligations de l’employeur ?

Accès réservé aux adhérents ! Connectez-vous maintenant pour accéder à cet partie !

Agir pour prévenir !

Accès réservé aux adhérents ! Connectez-vous maintenant pour accéder à cet partie !

S’engager dans une démarche de prévention

La démarche de prévention devrait engager l’ensemble des parties prenantes de la santé et de la sécurité au travail de l’entreprise dans un processus participatif.

La prévention des RPS est un point de passage incontournable pour les entreprises, en amont de toute action visant à améliorer le bien-être et la qualité de vie au travail.

Cinq étapes principales :

Accès réservé aux adhérents ! Connectez-vous maintenant pour accéder à cet partie !

LA CFTC MILITE ET AGIT

Pour le respect de la législation et de l’ANI étendu par toutes les entreprises,

quelles que soient leur taille et leur statut, et en particulier :

  • l’intégration du risque stress dans la démarche de prévention globale menée par les entreprises, l’objectif étant de supprimer le risque à sa source ou à défaut de le réduire ;
  • la prise en compte dans le document unique d’évaluation des risques des facteurs de risques psychosociaux dans l’établissement, l’élaboration d’indicateurs, la mise en œuvre d’un plan d’action ;
  • une conception de l’organisation du travail ne mettant pas en danger la santé des salariés.

Pour le renforcement de la protection des travailleurs par :

  • un accompagnement personnalisé (écoute, soutien, soins…) des salariés exposés au stress sur leur lieu de travail par des professionnels indépendants et compétents, notamment par les professionnels des services de santé au travail ;
  • une sensibilisation des entreprises aux outils de prévention du stress,
  • l’amélioration du suivi des salariés durant toute sa carrière, mais également en fin de carrière.

Documents complémentaires : 

Accès réservé aux abonnés ! Connectez-vous maintenant pour accéder aux pièces jointes !

Crédit photos : aleutie - Stock.adobe.com et INRS
Frédéric FISCHBACH
Rédacteur: Frédéric FISCHBACH