À la suite des annonces de Madame Agnès BUZYN, Ministre de la Santé, notamment un financement supplémentaire, la CFTC déplore qu’une fois de plus la crise au sein de nos établissements de Santé ne soit pas suffisamment prise en compte par le Ministère.

Pour la Fédération CFTC Santé-Sociaux, ce sont les plans successifs de réforme de l’Hôpital et de la Fonction publique qui sont les causes de ce désarroi. Ils ont eu pour effets la dégradation des conditions de travail des professionnels qui se répercute sur la permanence de la qualité des soins et impacte, par conséquent la prise en charge sécurisée des patients. Le personnel en sous-effectifs, le manque de médecins généralistes, les fermetures de lits, concourent à rendre explosive la situation de ces services en péril.

La déshumanisation en marche du service public et la baisse des dépenses au détriment de la qualité du service rendu aux usagers n’ont que trop duré.

La Santé n’a pas de prix ! enfin presque ….

Pour la CFTC, il faut repenser le financement du système de santé et avoir de vrais objectifs qualitatifs, la santé ne doit pas être la variable d’ajustement des Finances Publiques. La CFTC regrette que la part du Budget santé de notre pays représente moins de 19 %.

La CFTC estime que si des mesures concrètes ne sont pas prises dans les meilleurs délais la contagion aux autres services de l’Hôpital sera inévitable.

Par conséquent, la CFTC demande à Madame la Ministre, de se saisir au plus vite du sujet pour l’ensemble des services d’urgences des établissements publics et privés :

  • L’invitation de l’ensemble des partenaires sociaux aux négociations,
  • Le recrutement de personnels en nombre suffisant,
  • Le maintien d’un nombre de lits suffisants dans les services d’aval pour éviter les embouteillages de brancards,
  • L’attribution de moyens adaptés aux besoins quotidiens des professionnels et usagers,
  • La Garantie d’égalité d’accès et de traitement pour l’ensemble des concitoyens, …

Madame la Ministre, à force de vous voiler la face et faute de solutions adaptées à la souffrance de vos hôpitaux, ce cri de détresse embrasera l’ensemble de la Fonction publique hospitalière.

Vos contacts :

Patrick MERCIER

Tél. : 06 19 99 35 33

pmercier@cftc-santesociaux.fr

Frédéric FISCHBACH

Tél. : 06 62 06 63 45

ffischbach@cftc-santesociaux.fr

Christian CUMIN

Tél. : 06 89 71 65 83

ccumin@cftc-santesociaux.fr