Lors de la Paris HealthCare Week qui se tenait du 29 au 31 mai au Parc expo de Paris, Madame la Ministre de la santé et des solidarités, Agnès Buzyn, s’est rendue sur le stand CFTC afin de s’entretenir avec les membres présents. Cela a été l’occasion pour la CFTC de rappeler les difficultés quotidiennes du terrain avec si peu de réponses des autorités. Nous avons réitéré le caractère urgent de la prise en charge de ces difficultés face à la souffrance des soignants.

Madame la Ministre nous évoque le plan qui va être dévoilé pour les Ehpad le lendemain. Quid d’un nouveau plan ? La CFTC ne peut se satisfaire d’un énième plan et nous lui demandons des actions concrètes et rapides sur le terrain.

Madame Buzyn nous explique qu’elle ne souhaite pas que l’hôpital pâtisse et fasse les frais de dysfonctionnements organisationnels. La CFTC déplore auprès d’elle que ce soit déjà bien le cas mais aussi et surtout associé à un manque de moyens, matériels mais avant tout humains.

Nous l’avons ensuite interpellé sur la situation dramatique du Centre Hospitalier du Rouvray où notre jeune section CFTC s’est engagée au sein d’une intersyndicale dans un combat pour nos jeunes patients, combat qui les mène jusqu’à entamer une grève de la faim … Combat qui reste lettre morte, sans réponse de la ministre, pourtant interpellée.

Madame la Ministre et la déléguée générale de la FHF s’engagent à une réponse rapide.

Nous signalons à Madame la Ministre qu’entre les Ehpad et ce secteur de pédopsychiatrie la boucle est bouclée, que cela est démonstratif du fait que chaque secteur de la santé du plus jeune au plus ancien est touché et qu’il est nécessaire d’agir au plus vite pour nos soignants et nos patients.

Madame La ministre conclut sur la perspective des annonces qui devraient être faite avant l’été par le président.

La CFTC réaffirme son soutien aux agents et sa volonté d’un système de santé basé sur un parcours de soin de qualité en toute sécurité tant pour les soignants que les patients.

Hélène MIKA