Afin de faire face à des difficultés économiques importantes, la Direction de la Croix Rouge a souhaité réviser certains articles de la Convention Collective.

Le non-aboutissement des négociations en cours mettrait en péril la Convention et les emplois.

La CFTC a bien pris  conscience des enjeux en cours.

Conformément à ses valeurs, la CFTC souhaite assumer pleinement ses responsabilités veillant que l’effort demandé ne porte pas prioritairement sur les bas salaires.

La CFTC note de nombreuses avancées par rapport au projet de révision initiale:
–    Indemnité kilométrique  positionnée à 0.10 point (0.45 €) au lieu de 0.37 € dans le projet initial.
–    Retrait du projet de modification de l’indemnité de licenciement des cadres.
–    Retrait du projet de suppression du maintien de salaire dès l’avis d’inaptitude du médecin du travail.
–    Evolution du congé parental d’éducation : prise en compte de celui-ci pour le calcul de l’ancienneté (limitation à 2 ans) ; maintien des garanties prévoyances et mutuelles santé pendant les 6 premiers mois.
–    Organisation du travail : expérimentation du travail en 12h selon les modalités définies dans un accord cadre.

Ce qu'en pense la CFTC
La CFTC rappelle qu’elle reste opposée :

- A la suppression pure et simple de l’indemnité d’allaitement, la CFTC demande que cette indemnité soit maintenue à minima pendant au moins 3 mois.
- Aux modifications des congés pour événements familiaux et congé enfant malade. La CFTC souhaite le maintien des articles existants.
- A la modification immédiate de l’indemnité de départ en retraite. La CFTC souhaite qu’une mesure transitoire soit définie.

La CFTC reste vigilante sur toutes les propositions faites sur les récupérations des Jours Fériés.

Notre position définitive dépendra des avancées faites par la Direction.