Deux arrêtés ministériels des 14 et 15 mars 2020 mettent en place de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du virus Covid-19. 

Respect des « gestes barrières » et de la distanciation sociale

Le Ministre de la Santé rappelle l’importance de respecter les « gestes barrière » et les mesures de distanciation sociale en tout lieu et en toute circonstance.

Fermeture de certains établissements

Comme annoncé par le Premier Ministre samedi soir, de nombreux établissements ne peuvent plus accueillir de public jusqu’au 15 avril 2020, tels que notamment les cafés, les restaurants (sauf pour  les activités de livraison et vente à emporter), les musées et les bibliothèques.  Les établissements restants ouverts au public sont notamment :

  • les commerces de détail de produits alimentaires,
  • les supérettes et supermarchés,
  • les associations caritatives de distribution alimentaire,
  • les stations-services,
  • les garages effectuant l’entretien et la réparation des automobiles, moto et vélos,
  • les commerces de détail d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie,
  • les pharmacies,
  • les commerces de vente de téléphones et d’ordinateurs,
  • les commerces spécialisés de détail de matériaux de construction, quincaillerie, peintures,
  • les établissements de vente de journaux,
  • les hôtels,
  • les banques et assurances,
  • les établissements de réparation d’ordinateurs,
  • les blanchisseries-teintureries,
  • les établissements de services funéraires.

Les établissements de culte sont autorisés à rester ouverts mais tout rassemblement de plus de 20 personnes est interdit, à l’exception des cérémonies funéraires.

Interdiction de tout rassemblement de plus de 100 personnes

Fermeture des crèches, écoles, centres de loisirs, collèges, lycées et universités

L’ensemble des établissements accueillant des enfants (dont les maisons d’assistants maternels (MAM) lorsque des agréments ont été délivrés pour l’accueil de plus de 10 enfants), collégiens, lycéens et étudiants sont fermés.

Toutefois, pour les personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire, notamment le personnel soignant, un accueil de garde de leurs enfants de moins de 16 ans est mis en place.

Possibilité pour les pharmacies, lorsque l’ordonnance est expirée, de distribuer des médicaments en cas de continuité d’un traitement chronique

Afin d’éviter toute interruption de traitement préjudiciable à la santé de chacun, lorsque l’ordonnance est expirée et dans le cadre d’un traitement chronique, les pharmacies d’officine peuvent dispenser,  dans le cadre de la posologie initialement prévue, un nombre de boîtes de médicaments garantissant la poursuite du traitement jusqu’au 31 mai 2020 (sauf pour les médicaments stupéfiants). Le pharmacien en informe le médecin.

Distribution de masques par les pharmacies pour certains professionnels de santé

Des boîtes de masques de protection peuvent être distribuées gratuitement par les pharmacies d’officine aux médecins généralistes et spécialistes, aux chirurgiens-dentistes, aux infirmiers, aux masseurs kinésithérapeutes, aux sages-femmes,  et aux pharmaciens.

 

Liens :