À croire que contrairement aux impôts qui, dorénavant, sont basés sur l’année N, les salaires eux sont revalorisés sur l’année N-1 !
Sans vouloir être polémique on peut s’interroger sur le fonctionnement des « méandres » de l’administration. Que doit-on penser de ce qui s’est passé pour la grille de revalorisation de la branche des cabinets dentaires ? Comment générer le mécontentement de nos concitoyens ; parce que cela ne s’est pas produit que sur cette branche.
Les négociations, le plus souvent, à la demande des organisations salariées, se déroulent de telle sorte que les accords de salaires sont signés et envoyés aux services de l’État pour l’extension en tout début d’année. En février 2018 a été conclu et envoyé à l’extension l’accord d’harmonisation de la grille salariale au 1er janvier 2018, conclu le 8 février 2018.
L’extension est intervenue en décembre 2018 ! Cela laisse sans voix.
L’arrêté d’extension signifie que depuis le 20 décembre sont rendues obligatoires, pour tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d’application de la convention collective nationale des cabinets dentaires du 17 janvier 1992, les dispositions de cet accord.
Vérifiez bien que votre employeur applique les dispositions de cet accord.

Lien pour accéder au texte de l’accord

http://www.journal-officiel.gouv.fr/publications/bocc/pdf/2018/0023/boc_20180023_0000_0016.pdf

Lien pour l’arrêté d’extension

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037848853&dateTexte=&categorieLien=id

Florence Maury

Secrétaire Fédérale Adjointe