Les infirmières du Haut Rhin, peuvent fêter le 1er mai !!!

L’intervention de la CFTC aura été payante dans l’histoire de l’interpellation des infirmières du haut RHIN ( cf . com de presse du 23 avril site www. cftc-santesociaux.fr).

Nous avons appris ce mercredi 30 avril que la procédure entamée par le parquet de MULHOUSE avait été stoppée après notre intervention auprès du cabinet de Mme la Ministre Marisol TOURAINE.

Suite à l’intervention du directeur de l’ARS d’ALSACE, le parquet a en effet confirmé qu’il ne serait pas donné suite à cette triste affaire conduite contre des infirmières qui font honneur à leur métier auprès des personnes âgées dans deux maisons de retraite du HAUT RHIN.

Pour autant, la CFTC dénonce la méthode honteuse conduite par le conseil de l’ordre départemental du HAUT RHIN, consistant à dénoncer des collègues de même profession,alors que Mme la ministre s’est toujours prononcée pour le libre choix de l’adhésion aux professionnels salariés.

Par cette action, l’Ordre vient de montrer au grand jour, son véritable objectif en montrant aux yeux de tous, jusqu’où il était capable d’aller, non pas pour venir en soutien de la profession, mais surtout pour combler l’ardoise du triste bilan financier d’une structure aux abois depuis plusieurs années.

En attendant, délivrées désormais de cette énorme bavure, la CFTC souhaite un excellent 1er mai aux infirmières qui ont été traitées comme de véritables criminelles.