Fidèle à ses principes, la CFTC a décidé de reprendre le chemin des commissions paritaires de la FEHAP ce mardi 2 juillet, tout en boycottant, par ailleurs, les réunions de groupes de travail, conformément à la triple opposition CFTC, CGT et FO.
De ce retour salué par la FEHAP, la CFTC n’est pas dupe d’une mise en scène qui ne change rien au fond de l’affaire et reste toujours aussi inquiète sur l’avenir de notre convention collective.
Pour nous, en effet, dans tout cet aggloméré entre ancienne CCN, recommandation patronale, et ratatouille FEHAP, CFDT, CFE/CGC, on s’approche de plus en plus de l’overdose où personne, employeurs et salariés, ne sont à même de retrouver aujourd’hui une vision commune de ce qu’est devenu le véritable contenu de notre ex convention collective.

1- « Poursuite des travaux sur
les différents thèmes convenus. »

On conviendra de l’opacité du sujet compréhensible uniquement par les « membres du club ». Pour autant, ce thème était accompagné d’un texte de 15 pages titré : « Document de travail relatif à la CC 51 élaboré suite aux réunions 2013. » Fallait-il comprendre que ce document était la proposition de la FEHAP en vue d’amender certains articles de la recommandation patronale ?
En analysant finement ce document, nous ne pouvions qu’être interrogatifs. L’absence de transparence nous a conduit à interpeller la FEHAP sur chaque point.
Certains ajoutaient des mentions précises mais presque toutes moins favorables par rapport à la situation actuelle. D’autres encore plus surprenants ne faisant que reproduire en copier – collé les éléments de la Recommandation Patronale agréée.
Nos collègues syndicaux semblaient tout aussi surpris et finalement posaient les mêmes questions que nous, ne partageant pas les écrits de la FEHAP non entièrement débattus avec eux et travaillé dans les réunions préalables.

2- L’ajout de nouveaux métiers

Ceux-ci devraient être intégré dans les fiches métier de la Convention. Bien que, la FEHAP nous signalait que cette liste était incomplète, la CFTC a été surprise de voir apparaître certains métiers qui ne semblaient pas être une priorité et l’oubli de certaines fonctions (ex : agent de sécurité incendie…). La CFTC reprochait également l’utilisation pour l’étude de ces nouveaux métiers des fiches techniques reproduisant les pages de la CC 51, avec même des dates d’éditions farfelues, engendrant du même coup des confusions avec l’existant. Méfiez-vous, donc de fausses pages qui circulent n’ayant aucune légalité.
Aucun débat sérieux n’a été mené sur cette liste que vous trouverez en pièce jointes. Faites nous part de vos impressions sur ces appellations et niveaux pratiqués dans vos structures sur des postes équivalents.

3 – Promotion

Ensuite est intervenu au cours du débat, un très long échange surréaliste sur les propositions de la CFE/ CGC pour les différents cadres du secteur sanitaire ainsi que leurs promotions. Ces propositions nous laissaient sans voix, tant nous nous attendions davantage à ce qu’on évoque les vraies questions du quotidien des salariés de nos établissements qui ne font visiblement pas partie des débat et du travail réalisé (ou pas) :

  •  les salaires 2013,
  •  les mesures bas salaires transposant la Fonction Publique,
  •  ou encore les majorations diverses issues de la réforme LMD.

N’en attendant pas de grosses surprises de cette commission, en l’absence de son président, nous n’avons pas été déçus, la FEHAP nous a démontré, une fois de plus, son peu d’intérêt pour donner aux personnels un tant soit peu d’enthousiasme, voire un semblant de rayon de soleil, suite au traumatisme suscité par sa Recommandation Patronale.
Ainsi, la CFTC reste convaincue que la seule issue pour sortir de ces réunions, est la reprise en mains des négociations par le Ministère du Travail, comme nous l’avons demandé à nouveau le 25 juin dernier. La FEHAP ayant perdu toute crédibilité à nos yeux, se montrant décidément incapable de répondre aux vrais besoins du moment. On en arrive à se demander si elle ne fait pas exprès de pourrir encore plus la situation, car pendant tout ce temps perdu dans des discussions inutiles, on ne parle pas de l’essentiel et surtout, la FEHAP a au moins l’assurance de ne pas dépenser un centime d’euro.

 

Pour télécharger le document de travail relatif à la CC51 :logo_pdf

Pour télécharger notre analyse de ce document : logo_pdf

Pour télécharger le tract intersyndical : logo_pdf