La journée de contestation du 05 février, lancée à l’appel unilatéral de la CGT, sous couvert « d’urgence sociale », s’adresse à l’ensemble des salariés et agents sur tout le territoire.

Il s’agit donc d’un appel à une grève nationale et générale, en convergence avec les revendications de « Gilets jaunes ».

La Fédération CFTC Santé Sociaux peut comprendre cette juste colère.
Les salariés et les agents de la majorité du champ fédéral doivent faire face quotidiennement à la perte constante de leur pouvoir d’achat, à la dégradation de leurs conditions de travail et aux répercussions que cela engendre sur leur vie personnelle.
Dans nos établissements, dans nos entreprises, le dialogue social s’apparente de plus en plus à un dialogue de sourd.

Semblant vouloir éteindre cette grogne sociale grandissante, le Gouvernement, à l’initiative du Président de la République, a lancé le « Grand débat national» participatif. Syndicat de construction sociale, la CFTC incite ses militants à s’emparer de cette espace de dialogue social ouvert à toutes et à tous.
Il doit permettre à l’ensemble des français d’exprimer librement leurs attentes et leurs légitimes revendications.

C’est pourquoi la Fédération CFTC Santé Sociaux ne participera pas à la journée nationale d’actions du 05 février, privilégiant la participation à un dialogue social constructif plutôt que la contestation.

Communiqué à télécharger

Vos contacts
Jean-Marie FAURE 06.16.56.94.20 jmfaure@cftc-santesociaux.fr
Patrick MERCIER 06.19.99.35.33 pmercier@cftc-santesociaux.fr

La Fédération CFTC Santé Sociaux, syndicat de construction sociale.