Le lundi 22 octobre 2018 lors du rassemblement devant l’ARS de Nancy, le directeur n’a pas dénié recevoir l’intersyndicale CGT, FO et CFTC.
Cette attitude est inadmissible au regard des professionnels qui non seulement défendent leur métier mais également le système de santé à hôpital public du CHRU de Nancy.
L’hôpital n’est pas une usine à soins mais un établissement de santé où toute personne doit pouvoir trouver « des conditions d’égalité, quel que soit son niveau de revenu et son lieu d’habitation, l’accès à l’ensemble des biens et des services jugés fondamentaux ». (Définition du service public)

Nous ne pouvons pas en rester là ! Les rationalisations budgétaires mises à l’œuvre aujourd’hui provoquent des dysfonctionnements qui terrassent les professionnels. Leurs efforts déployés pour maintenir malgré tout une qualité de soins indispensable à l’accompagnement des patients met en danger leur propre santé physique et mentale.

La CFTC demande :
– L’effacement de la dette du CHRU de Nancy par l’État
–  Le maintien du service public de santé
–  La qualité et la sécurité des soins et l’arrêt des fermetures des lits
–  L’arrêt des suppressions de postes et l’embauche de personnel à hauteur de la charge en soins
–  La titularisation de tous les contractuels
–  Le respect des droits aux congés, du temps de repos et de la vie privé

Il est grand temps que les pouvoirs publics prennent leurs responsabilités. La CFTC reste rassemblée plus que jamais pour que l’amélioration des conditions de travail des professionnels indispensable à la garantie d’une haute qualité de soins devienne une réalité et non un discours de façade.

Tract à télécharger

 

Vos contacts
Jean-Marie Faure 06.16.56.94.20 jmfaure@cftc-santesociaux.fr
Patrick Mercier 06.19.99.95.33 pmercier@cftc-santesociaux.fr

La Fédération CFTC Santé Sociaux, syndicat de construction sociale,
Est présente tous les jours à vos côtés pour défendre vos intérêts
Et vous conseiller dans vos démarches