Le jeudi 28 septembre 2017, près de 80 000 retraité(e)s s’étaient mobilisés pour dire «  Non à la pension du retraité comme variable d’ajustement ». Malgré une audience de Madame la Ministre des Solidarités et de la Santé, malgré un courrier à Monsieur le Président de la République, aucune avancée n’est enregistrée à ce jour. Non les retraité(e)s ne sont pas des privilégié(e)s. Défendons ce droit acquis par le travail ! Mobilisons-nous le 15 mars !

tract à télécharger