En attendant la reprise de négociations sérieuses, la CFTC s’oppose aux méthodes de la FEHAP.

Reçus pendant plus d’une heure par le Conseiller Technique du Ministre du Travail, Michel SAPIN, avec la CGT et FO, il a été enfin redonné du sens au dialogue apaisé, réclamé par la ministre Marisol TOURAINE, sur la situation du secteur et ses perspectives.
Tous les arguments développés ont été écoutés, sans contestation de la vision CFTC sur la meilleure issue possible, à savoir le retour vers une Commission Mixte Paritaire pouvant redonner une base juridique aux débats, appuyés aujourd’hui sur les 75 % de la décision unilatérale agréée.
Reçue en bilatérale par la FEHAP, le 11 mars dernier, la CFTC avait fait savoir, hélas sans résultat, que la reprise des négociations, passait en préalable par le rétablissement d’un socle conventionnel, et ne pouvait, en aucun cas, se diluer dans un objectif final opaque au travers d’un accord de méthode « fourre tout ».

Ce qu'en pense la CFTC
Cet accord de méthode construit sur du sable mouvant ne peut constituer la refondation nécessaire aux destinées collectives des 250 000 salariés concernés.
La CFTC notifie donc ce jour, son droit d’opposition au texte voulant imposer des règles dérogatoires nocives à un véritable dialogue social constructif.